Les 6 meilleures villes où se perdre

Se-perdre-vacancesblog.fr

Il y des gens qui aiment ne pas suivre les itinéraires tout tracés pour touristes, qui si on leur donne une carte la liront à l’envers pour se perdre délibérément. Ces adeptes du jeu Colin-maillard pour touristes ne se font peut être pas si rare. Et il faut avouer qu’il s’agit du meilleur moyen de découvrir des secrets, sentir l’atmosphère du lieu et de rencontrer et partager avec les locaux. Bien évidemment il y a se perdre et se perdre. Il est préférable de s’égarer délibérément lorsque l’on a du temps, et quand on sait à-peu-près retrouver son chemin. Certaines villes incitent à ce genre de tourisme peu banal, en voici 6 qui deviendront vos favorites.

Venise

Tout le monde connait cette ville du nord de l’Italie. Les innombrables canaux et ponts sautent bien évidemment aux yeux des visiteurs. Puis on s’attarde sur les curiosités architecturales avec des angles atypiques et des coins bizarroïdes, excitant vos sens avec ce superbe décor de film. C’est sûr, Venise vaut le coup de se perdre, pour fuir la folie touristique et découvrir des cours cachées, ou le seul bruit du battement d’ailes des pigeons brise le silence. Pour vous retrouver, scrutez les flèches et signes sur les murs des bâtiments.

Varanasi

Vous pourriez tenter 100 fois de trouver votre chemin dans le labyrinthe de Vârânasî, vos chances de succès seraient proche du néant. À découvrir dans les ruelles de la ville, des temples, des magasins de produits exotiques ou encore des affaires à négocier et à saisir sur les produits de soie. Pour vous retrouvez, de nombreux pousse-pousse (rickshaw) se feront un plaisir de vous reconduire chez vous.

Londres

La plupart des visiteurs de Londres sont rodés aux parcours touristiques, aux prises de photos à la chaine entrecoupées des trajets de métro et des files d’attentes. Efficace certes, mais où est la romance ? Essayez une autre façon de découvrir la capitale anglaise, en flânant, et vous tomberez sur de grandes et belles places, des cimetières isolés ou des boutiques uniques et étonnantes. Vous n’aurez pas de mal à vous retrouver, grâce aux nombreuses bouches de métros et leur plan.

Tokyo

L’effervescence incroyable, les flashs et les lumières éblouissantes des rues peuvent vite donner des vertiges. Il est très facile de se perdre dans cette mégapole, où quasiment tout est écrit en japonais, mais vous permettant de découvrir la face Wabi-Sabi de Tokyo, soit la partie artistique traditionnelle. Comme à Londres, le réseau de transport en commun tokyoïte vous permettra de vous remettre sur les rails au sens littéral si vous perdez le contrôle.

Istanbul

Il y a au moins deux avantages à sortir des sentiers battus de touristes à Istanbul. La première est que vous vous éloignerez des marchands de tapis faussement authentiques et autres babioles, en vous rapprochant des salons de thé, des parcs et des maisons typiques. Ensuite, les collines vertigineuses de la ville vous offriront de superbes vues sur le Bosphore. Pour vous retrouvez, prenez un café turc et demander comment rejoindre Sultanahmet. Enfin, relaxez-vos jambes après l’effort dans les termes de la ville.

Canberra

Avec son système de rues en cercles, la ville de Canberra emprisonne parfois ses visiteurs dans une spirale de confusion comme dans une roue pour hamster. Il existe toutefois un moyen d’y prendre du plaisir. Éloignez-vous du centre-ville. Oui ! Direction les bois. Vous voila en banlieue…et c’est là que la ville est intéressante. C’est dans cette zone que vous découvrirez la vie de la capitale et se qui s’y passe, incluant les meilleurs tables pour y dégustez les viandes australiennes.  Pour vous y retrouver…le GPS, ou alors la méthode à l’ancienne : demander son chemin dans les stations services.

Vous êtes déjà perdu dans une ville inconnue en le voulant ou non ? Racontez-nous vos expériences !