Ce weekend, célébrez la Saint-Jean !

Fête de la San Juan en Espagne

La fête de la Saint-Jean est célébrée partout dans le monde le 24 juin, date située autour du solstice d’été, événement qui est fêté depuis des millénaires selon les traditions pré chrétiennes.

Cette période est caractérisée par des journées plus longues et des nuits plus courtes, ce qui implique souvent des fêtes se poursuivant bien après le lever du jour. Les grands feux purificateurs qui sont allumés symbolisent la lumière qu’apporte l’été et ce rituel est destiné à la bénédiction des moissons.

Du Canada à la Belgique en passant par l’Espagne et la France, la fête de la Saint-Jean se manifeste sous différentes formes de célébration. Au Québec, celle-ci est également la fête nationale : dans toutes les grandes villes québécoises, cela débute par des discours patriotiques, suivis par des concerts de multiples artistes locaux avant d’allumer les grands feux symboliques et de finaliser la soirée par de nombreux feux d’artifices.

En Belgique, la fête avait été interdite à une certaine période dans quelques villes à cause d’incendies causés par l’allumage des grands feux. Cependant, aujourd’hui la fête y est plus contrôlée et de ce fait, à nouveau autorisée. En France, la Saint-Jean symbolise traditionnellement la fête de la Jeunesse qui comportait des rites de passage pour les nouveaux membres des villages ou encore la période d’élection des rois toujours terminée par un bal nocturne. Aujourd’hui, la fête y est célébrée de différentes manières et dans de nombreuses communes françaises, de grands bûchers de bois sont construits exclusivement dans le but d’être brulés lors de la soirée.

En Espagne, le symbole de la Saint-Jean (San Juan)  est le combat entre le bien et le mal, pour le dire de façon plus catholique la lutte entre Dieu et le Diable. Ce combat s’achève bien entendu toujours par le triomphe du bien et durant la soirée de nombreuses personnes sautent au dessus des feux (cacharela), qui sont considérés comme purificateurs.  Ces sauts sont faits au moment où les feux sont déjà bien consommés, afin d’éviter au maximum  les accidents. Pour ce qui est de la gastronomie associée à cette période, les espagnols ont pour habitude de manger de la sardine braisée avec du pain de maïs appelé boroa, le tout dégusté avec une bouteille de vin rouge local.

En conclusion, chaque région décide de célébrer cette fête à sa manière, de façon plus ou moins tranquille…Et vous, de quelle façon allez-vous fêter cet événement?